mardi 22 mai 2018

Sombre vengeance, tome 1 : Kyle ; Pierrette LAVALLÉE.


Édition : Sharon Kena.
Prix : 17 €
Sortie : 03/05/2018
Pages : 430
Ebook : Oui - 9,99 

Sombre vengeance, tome 1 : Kyle
Pierrette LAVALLÉE.



Résumé.


Le Sergent Kyle Citras a perdu presque toute son unité alors qu'il s'apprêtait à rentrer au pays. 

Jugé coupable de désertion,  il en veut à celui qui, pour lui est le véritable responsable de ce massacre : Le Colonel Pilier.

Et pour faire admettre la vérité à ce dernier, il n'a qu'une seule solution: se venger sur Lilya, la fille de son ancien supérieur...
















Je remercie les éditions Sharon Kena pour ce service-presse. 

Ce premier tome de la série « Sombre vengeance » met en scène Kyle, un militaire qui, suite à une expédition ratée en Afghanistan, s’est fait virer de l’armée. Pourtant, il sait qu’il n’a fait que suivre les ordres du Colonel Pilier, qu’il est allé au lieu de rendez-vous que ce dernier lui a donné, causant ainsi la mort de la plupart de ses coéquipiers et changeant à jamais sa vie de soldat et d’homme.
Mais le tribunal l’a quand même condamné à ne plus être soldat. Kyle décide alors de se venger et quoi de mieux qu’en se servant de Lilya, la fille du Colonel ?

On trouve de plus en plus de dark romance ces derniers mois. Ce sous-genre de la romance connaît un vrai succès et même si certaines scènes peuvent être choquantes, on peut trouver des récits très poignants s’ils sont bien écrits.

Je ne vais pas faire durer plus longtemps le suspens car je n’ai pas apprécié ma lecture, malheureusement. 

Pourtant, le prologue me donnait envie. On est dans une ambiance de guerre, sombre et c’est plutôt bien écrit. 
Cependant, plus j’avançais dans les chapitres, moins j’étais plongée dans cette histoire.

La rencontre entre Kyle et Lilya arrive rapidement et j’ai été interloquée par les premiers instants qu’ils passent ensemble. C’est très sensuel, presque vulgaire et même si je veux bien accepter le fait que ce genre de rencontres arrivent dans la vraie vie, j’ai eu du mal à y croire.

Plus que cela, je n’ai pas vraiment cru au personnage de Lilya. 
Elle est censée être une fille rangée, qui prend soin des autres, qui cache des secrets et qui se permet de relâcher la pression que le samedi soir, en allant à la boîte de nuit de sa ville.. Et pour elle, relâcher la pression c’est agir en véritable allumeuse. Pourquoi pas ? Personnellement, je n’ai pas trouvé cela vraisemblable. 

La relation entre elle et Kyle est aussi, à mon sens, trop facile.
Ils jouent au jeu du chat et de la souris et ils aiment ça. Lilya, qui est fille d’un Colonel, qui a la tête sur les épaules, ne trouve pas étrange qu’un homme bizarre comme Kyle la suive, la traite mal physiquement et moralement, pire : elle aime ça. 
Alors je suis d’accord, c’est une dark romance. Mais rien que le début de cette relation, avant même que les choses « dark » arrivent, m’a fait lever les yeux au ciel plus d’une fois. L’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre est, pour ma part, incompréhensible.

Le sexe a une place très importante dans ce tome puisque dès le début du livre on a des scènes très intenses. Attention par contre, certaines peuvent être dérangeantes et sont très loin de ce que l’on peut trouver dans une romance érotique classique. 
Il est quand même dommage que le sexe apparaisse si vite, comme si c’était le fil conducteur de la relation des deux personnages et de l’histoire.

Les chapitres alternent entre les points de vue de Kyle et de Lilya, aidant ainsi à bien se plonger dans les pensées des deux protagonistes, nous offrant leurs ressentis. Ce qui est une nouvelle fois dommage, c’est de voir que les résolutions de Kyle s’envolent si rapidement lorsqu’il est avec Lilya, alors que c’est censé être un militaire, quelqu’un de fixé sur ses objectifs. J’ai eu beaucoup de mal à croire qu’une simple jeune femme de dix-huit ans a réussi à lui faire tourner la tête d’un simple regard. 

Que dire quand les choses sérieuses commencent ? Quand Lilya est torturée et malmenée par Kyle qui veut prendre sa vengeance ?
J’en ai lu des dark romances pourtant, je savais à quoi m’attendre. Je ne sais pas si ce sont les personnages qui n’ont pas trouvé grâce à mes yeux, si c’est le style de l’auteur ou sa façon trop rapide de développer leur relation, mais je n’ai pas accroché. Ni à l’intrigue, ni à la vengeance, ni à la romance.
Je pense que cette histoire méritait d’être plus développée, d’ajouter de la tension en développant moins rapidement la relation qu’entretient les deux personnages principaux.




En conclusion, « Sombre vengeance, tome 1 : Kyle » ne m’a pas convaincue. Pierette LAVALLÉE s’essaie dans la dark romance, mais à mon sens c’est assez maladroit. Les personnages ne sont pas vraiment crédibles tant leurs résolutions s’envolent très vite lorsqu’ils se rencontrent, la relation qu’ils vont avoir est trop facile pour ce genre de romance. 
Peut-être que cette histoire plaira à ceux qui ne se sont jamais essayés à ce genre, qui veulent découvrir ce qu’est une dark romance. Pour ma part, ce ne fut pas le cas.








Avez-vous lu ce livre ? 

Votre avis m'intéresse donc n'hésitez pas à poster un petit commentaire.




vendredi 18 mai 2018

Sweetheart ; K. BROMBERG.


Édition : Hugo&Cie
          Collection New Romance.
Prix : 17 €
Sortie : 03/05/2018
Pages : 430
Ebook : Oui - 9,99 

Sweetheart
K. BROMBERG.



Résumé.

Tout a commencé par une invitation. Au mariage de mon ex-fiancé. J'aurais dû l'ignorer. La mettre à la poubelle. La brûler. Mais je ne l'ai pas fait. Je viendrais accompagnée. Et mon assistante a accidentellement envoyé ma réponse.

C'est là qu'entre en scène Hayes Whitley. Mégastar de cinéma. L'homme qui a ravi le coeur de millions de fans. Mais moi, je lui avais donné le mien neuf ans auparavant. C'était mon premier
amour. Il était mon tout. Jusqu'au moment où il a pris la tangente pour poursuivre ses rêves sans le moindre au revoir.

Lorsqu'il s'est pointé, sortant de nulle part, dix ans plus tard, j'aurais mieux fait de garder mes distances. J'aurais dû rejeter sa proposition de m'accompagner au mariage de mon ex.
Je n'aurais jamais dû le laisser m'embrasser. Mais je ne l'ai pas fait. Et maintenant, nous nous retrouvons à nous demander si les morceaux de la vie que nous avons partagée autrefois
s'emboîteraient toujours d'une façon ou d'une autre.

Un premier amour, ça ne s'oublie pas facilement. La question est de savoir si nous préférons oublier ou si nous prenons du le risque de voir ce qui va se passer ?
















Je remercie les éditions Hugo&Cie et la collection New Romance pour cette lecture.

« Sweetheart » est une histoire pas comme les autres, celle d’un premier amour qui brise le coeur et qui guérit à la fois.
Après avoir rompu ses fiançailles quelques jours avant son mariage, Saylor se plonge corps et âme dans sa pâtisserie « Sweet Cupcakes ». Son affaire ne marche pas aussi bien qu’elle le voudrait et pour elle, son ex-fiancé Mitch n’y est pas pour rien.
Alors quand elle reçoit un beau jour un faire-part pour le mariage de son ex, faire-part qui ressemble étrangement à celui qu’elle avait fait, Saylor voit rouge. Comment ose-t-il ? 
Avec son frère, une idée germe dans leur tête : y aller et montrer à tout le monde qu’elle va bien et qu’elle a refait sa vie avec un plus beau parti que Mitch.
C’est alors qu’arrive Hayes. La star de cinéma. L’acteur que toutes les filles veulent épouser. Le premier amour de Saylor. Celui qui, du jour au lendemain dix années plus tôt, est parti sans dire au revoir, sans donner de nouvelles, pour tenter sa chance à Hollywood.
Et si c’était lui qui l’accompagnait au mariage de son ex ? 

K. BROMBERG est un auteur qu’on ne présente plus. Elle a fait un carton avec sa série « Driven » et que vous l’ayez lu ou non, vous en avez déjà entendu parler.
Pour ma part, c’est le premier livre de cet auteur que je lis ( même si les premiers tomes de « Driven » m’attendent sagement dans ma PAL). J’étais curieuse de découvrir l’univers de K. BROMBERG qui fait plutôt l’unanimité chez mes copines blogueuses.

L’histoire est belle, tendre et l’on plonge avec facilité dans le quotidien de Saylor et Hayes.
Qu’est-ce que ça nous ferait de revoir notre premier amour dix années après l’avoir quitté ? C’est un peu ce qu’il arrive à nos deux personnages. Dix années, c’est long, on change, nous ne sommes plus les mêmes. Certains traits de caractères restent, on retrouve des similitudes avec le souvenir que l’on a de la personne, mais au final, on ne se connaît plus autant qu’avant.
Cette seconde chance qui s’offre à Hayes et Saylor va être le fil conducteur du récit. L’attraction entre eux est présente dès qu’ils se revoient. Ils ne peuvent faire autrement. Doivent-ils succomber à la tentation, même s’ils n’habitent plus dans la même ville et ont des vies complètement différentes ? Est-ce le souvenir qu’ils ont l’un de l’autre qui accentue cette attraction ?
Autant dire que la tension entre eux est palpable et j’ai apprécié cette douce romance, même si pour être honnête, il me manquait un petit quelque chose pour que j’accroche vraiment. Le déroulé de l’histoire était trop facile, trop prévisible à mon goût. Je ne sais pas si c’est parce que je lis beaucoup plus de romances qu’avant et donc que je retrouve plus ou moins les mêmes éléments dans chaque histoire, que je recherche plus l’originalité.. Je ne saurais dire.

Le style d’écriture de l’auteur m’a un peu perturbé au début également, rajoutant un élément pour m’empêcher de vraiment apprécier cette histoire.
Les phrases sont très longues et plus d’une fois j’étais perdue. Pourtant, croyez-moi, cela ne me gêne habituellement pas. Surtout que c’est quand même plutôt bien écrit.

La fin est certainement la partie que je préfère de cette histoire.
C’est drôle, fun et l’auteur joue vraiment la carte de l’émotion dans ce final qui ne laissera personne indifférent. Même si l’on sait comment tout va se terminer, j’ai trouvé que sa façon de l’emmener était atypique. Dommage que cette originalité n’apparaisse qu’à la fin.




En conclusion, « Sweetheart » est une histoire qui m’a plu, mais qui ne m’a pas surprise. K. BROMBERG a un style mature, tant autant dans sa façon d’écrire que dans sa façon de narrer ses histoires, et cela fait un bien fou de plonger dans des romances de qualité, plus recherchées et travaillées.
Cependant, il manquait un peu d’originalité à l’histoire pour qu’elle soit vraiment prenante. Heureusement, la fin vient relever le tout et nous fait terminer le livre avec un sourire aux lèvres et des étoiles plein les yeux.








Avez-vous lu ce livre ? 

Votre avis m'intéresse donc n'hésitez pas à poster un petit commentaire.




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...