lundi 11 décembre 2017

Le choix d'une vie ; Alia CARDYN.

Édition : Charleston.
Prix : 18 €
Sortie : 08/11/2017
Pages : 382
Ebook : Oui - 9,99 

Le choix d'une vie
Alia CARDYN.



Résumé.

Voici mon histoire. Elle aurait pu être si différente. Sans doute est-ce le réflexe facile d'une vie mature que de revisiter ses choix, d'oser les regarder pour ce qu'ils sont, autant de pas dans toutes les directions. Pourtant, je n'avais de cesse de marcher avec un but précis. À la minute de ma naissance, alors que je prenais ma première inspiration pour pousser ce cri puissant en quête d'air et de chaleur, mon destin était déjà tracé. Une chance m'était enlevée et le chronomètre lancé. Les lumières éblouissaient mes yeux s'ouvrant sur ce monde et il me restait si peu de temps pour réaliser mon rêve. " 

L'épouse d'Archibald a disparu. 
Mary s'interroge sur son désir d'enfant. 
L'assurance du beau Jack est sur le point de vaciller. Et la très discrète Adélaïde aura bientôt plus d'un secret. 
Ils ont tous un point commun. Oseront-ils faire ce choix qui changera leur destin ? "















Je remercie les éditions Charleston pour cette lecture en tant que Lectrice Charleston 2017.

« Le choix d’une vie » est le nouveau titre d’Alia CARDYN, qui a reçu plusieurs récompenses pour son précédent livre « Une vie à t’attendre ».
Dans sa nouvelle histoire, nous allons suivre plusieurs destins, plusieurs vies, mais Mary reste la protagoniste principale. C’est une jeune femme qui à l’aube de ses vingt-cinq ans va voir sa vie se transformer. En effet, elle va se faire diagnostiquer une sorte de ménopause précoce, l’obligeant ainsi à devenir mère dans l’année en cours au risque de ne plus jamais l’être. 
Son quotidien va être bouleversé dès lors puisque n’étant pas en couple et encore moins prête à devenir mère, Mary va se questionner sur la conception de sa vie et devoir faire des choix difficiles sur son futur.

Je ne m’attendais pas à lire un livre aussi poignant en l’entamant. 
Pourtant, le ton est donné dès les premières lignes, puisque nous découvrons une Mary plus bas que terre suite au diagnostic qui va changer sa vie. Alors qu’elle est une jeune femme comme les autres, elle va devoir très rapidement se projeter dans le futur. Une sorte de course contre la montre va débuter, une course intense et malsaine contre la vie elle-même qui oblige parfois à repenser son avenir. 
C’est très intense pour le lecteur puisque nous entrons dans la vie privée et intime de ce personnage, dans ce moment très négatif. On se prend immédiatement d’affection pour elle, sans avoir d’information à son sujet. Elle pourrait être la pire garce qu’on fermerait les yeux sur cela. Heureusement, ce n’est pas le cas et nous espérons au fur et à mesure des chapitres que son avenir sera plus radieux.

« Le choix d’une vie » traite essentiellement de l’insémination artificielle. Que cela soit du côté de la personne qui a besoin de ce moyen pour devenir parent, de la personne qui fait un don de sperme ou de l’administration et des procédures à suivre. 
Alia CARDYN nous informe sur ce sujet dans son ensemble, nous donnant un bon point de vue sur cette thématique. J’ai été choquée de découvrir la procédure que doit suivre Mary pour pouvoir avoir le droit de recevoir un don de sperme. C’est un long chemin de croix, qui est très éprouvant pour la personne puisqu’elle arrive déjà malheureuse à l’idée d’en recourir à ce moyen. Les questions des médecins sont dures, les conditions d’admissions également.
Même si cela reste une fiction, je ne doute pas que la réalité soit toute aussi dure et éreintante que ce qui est retranscrit dans ce livre. 

En plus du quotidien de Mary, nous suivons les vies de Jack, d’Archibald et d’Adélaïde, trois personnages qui vont approcher de près ou de loin la vie de Mary à un moment ou à un autre. 
On attend d’ailleurs avec beaucoup d’impatience comment ou pourquoi ils vont ou ont influencer le parcours de Mary.

La fin est toute aussi prenante que le début. Nous suivons les aventures des personnages sur plusieurs dizaines d’années et nous sommes aux premières loges pour découvrir tous leurs choix, leurs hésitations, leurs passages à vide et leurs joies. 
Jusqu’au dernier instant il y a des rebondissements qui sont tantôt prévisibles, tantôt inattendus et j’ai aimé être surprise jusqu’à la fin.




En conclusion, « Le choix d’une vie » est un livre intense en émotions, beau et triste, déchirant et lumineux à la fois. Alia CARDYN traite avec beaucoup de passion d’un sujet dur et terrible, qui change des vies pour le meilleur et pour le pire. Intense, on est instantanément happé par l’histoire et les personnages sont attachants et bien dépeints.
L’auteur vise juste et réussira à toucher tout lecteur.



















Avez-vous lu ce livre ? 

Votre avis m'intéresse donc n'hésitez pas à poster un petit commentaire.




jeudi 7 décembre 2017

The Elements, tome 4 : The gravity of us ; Brittainy C. CHERRY.


Édition : Hugo Roman
          Collection New Romance.
Prix : 17 €
Sortie : 02/11/2017
Pages : 375
Ebook : Oui - 9,99 

The Elements, tome 4 :
The gravity of us
Brittainy C. CHERRY.



Résumé.

C’est une histoire de deuil et d’amour. Ce sentiment qui embrase les êtres humains et réduit leur coeur en cendres. L’alpha et l’oméga de chaque voyage.

Lucy perd sa mère à 18 ans, la laissant elle et ses deux soeurs aînées orphelines. Lorsqu’elle emménage, quelques années plus tard, avec la cadette Mary et son époux, à Wauwatosa dans le Wisconsin, elle rencontre, Graham, mi-écrivain mi- artiste, qui vient lui, de perdre son père.

Ils n’étaient pas faits l’un pour l’autre.
Moi je rêvais. Pour lui la vie n’était qu’une succession de cauchemars.
Il nous arrivait de partager de brefs instants au cours desquels nous étions sur un petit nuage, quand la réalité nous heurtait de plein fouet, et nous forçait à redescendre sur terre. Cependant, si l’occasion m’était accordée de tomber, une fois encore, je tomberais avec lui pour toujours.

Même si nous devions, inéluctablement, nous écraser au sol.
















Je remercie les éditions Hugo Roman ainsi que la collection Hugo New Romance pour cette lecture.

« The gravity of us » est le dernier tome de la saga « The Elements » de Brittainy C. CHERRY. 
Ce tome-ci a pour élément la terre et nous présente l’histoire de Lucy et Graham. Ils ne se connaissent pas et vont se rencontrer lors de l’enterrement du père de Graham, qui était un écrivain connu et populaire. Lucy est l’une des nombreuses fleuristes qui participent au fleurissement de cet événement.
En se croisant par hasard, Lucy va être surprise de voir que sa grande sœur dont elle n’avait plus aucune nouvelle, Jane, est mariée à Graham. 
Cette dernière est enceinte et va accoucher prématurément, quelques temps après l’enterrement. L’enfant étant prématuré, ses chances de survie sont moindres. Paniquée, Jane va s’enfuir vers une destination inconnue, laissant Graham seul avec ses démons, alors qu’il doit se montrer fort pour sa fille.
Lucy va alors donner ce qu’elle a de meilleur en elle : son amour, sa force, pour soutenir ce père esseulé et au bord du gouffre.

Ce qui a de merveilleux avec Brittainy C. CHERRY, c’est sa façon de mettre en avant les sentiments. Qu’ils soient sombres ou purs, tous ont une place importante dans chacune de ses histoires. Elle a un véritable don pour décrire ces sentiments et les rendre tellement puissants que l’on ressent vraiment ce qu’elle écrit. 
Je suis à chaque fois envoûtée par ses mots, sa façon si personnelle de s’impliquer dans ses histoires et d’en faire de véritables bijoux de la littérature.

Lucy est une jeune femme lumineuse qui s’oppose au sombre et ténébreux Graham. Alors qu’elle ressent chaque chose et exprime librement chacun de ses sentiments, Graham préfère le silence et la fuite. Chacun va apporter quelque chose à l’autre et cet échange est vraiment très beau. Ils se complètent si bien et ce dès les premiers instants. 

La romance entre eux est vraiment douce, tendre et particulière. 
Elle est différente de ce que l’on a pu lire précédemment. Leur relation met très longtemps à s’installer puisqu’ils ont peur des autres et du politiquement correct. Cela mène à des scènes d’une tendresse inouïe, d’un amour profond et pur. Chaque mot a son importance et chaque réplique, chaque pensée rend l’histoire encore plus belle. 
Cet aspect du récit est vraiment important d’autant plus qu’il y a très peu de contacts physiques entre eux. Il n’y a d’ailleurs qu’une seule scène de sexe qui est très belle et intense. Cette absence est vraiment une bouffée d’air frais. Brittainy C. CHERRY prouve ici qu’il n’y a pas besoin de sexe ni même de contact physique pour qu’une relation soit intense et belle. 

Les chapitres alternent entre les points de vue de Lucy et de Graham, nous permettant ainsi de mieux les connaître. Il y a également quelques chapitres dans le passé de Graham, nous permettant ainsi de mieux savoir comment et pourquoi il est devenu l’homme qu’il est au moment de sa rencontre avec Lucy. 
Graham est vraiment un personnage qui est facile d’aimer. Même s’il est vraiment détestable au début du récit, on sent que c’est sa façon à lui de se protéger des autres. Son évolution est belle et il m’a mis plus d’une fois la chair de poule.
Lucy est une belle personne, lumineuse et extravertie. Sa singularité n’est pas acceptée par tout le monde et elle est souvent blessée à cause de cela. Elle est vraiment adorable, mais j’avoue avoir eu parfois un peu de mal avec ce personnage qui est toujours dans le ‘trop’. 

La fin est magnifique, à l’image du livre dans son intégralité.
Je ne compte pas le nombre de fois où j’ai eu les larmes aux yeux, où j’ai même ouvertement pleuré. Franchement, Brittainy C. CHERRY a indéniablement un don pour l’écriture. Je suivrai ses prochaines parutions avec beaucoup d’intérêt et j’espère qu’elle aura le succès qu’elle mérite.




En conclusion, « The Elements, tome 4 : The gravity of us » est une belle et émouvante histoire d’amour unique en son genre. Brittainy C. CHERRY a le pouvoir de nous plonger dans son histoire avec une telle facilité, à nous faire ressentir des émotions puissantes que j’en suis encore toute retournée. Dans ce tome, l’auteur nous délivre une histoire d’amour plus mature, plus sentimentale, mais ce n’est pas uniquement cela : c’est aussi une belle histoire de vie.

Il m’est difficile de dire au revoir à cette série qui est vraiment chère à mon cœur. Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous conseille de l’acheter au plus vite. Les quatre romances de cette série méritent vraiment le détour.














Avez-vous lu ce livre ? 

Votre avis m'intéresse donc n'hésitez pas à poster un petit commentaire.




mardi 28 novembre 2017

Sinners, tome 1 : Vicious ; L. J. SHEN (Sinners of Saint #1).

Édition : Harlequin
          Collection &H.
Prix : 14,90 €
Sortie : 02/11/2017
Pages : 396
Ebook : Oui - 9,99 

Sinners, tome 1 :
Vicious
L. J. SHEN.



Résumé.

Il est le pire qui pourrait lui arriver… ou le meilleur.

Vicious. Le nom qu’il s’est choisi parle de lui-même. C’est un homme froid, cruel… et immensément riche. Ce qui veut dire qu’il a le monde à ses pieds. 
Millie ne fera plus jamais l’erreur qu’elle a commise dix ans plus tôt, quand elle a cru qu’elle pouvait se mesurer à lui, répondre à ses provocations, lui rendre coup pour coup. Ils n’étaient que deux adolescents, et pourtant il a détruit sa vie, l’a forcée à l’exil, loin de sa famille et de tout ce qu’elle connaissait. 
Alors, le soir où il surgit dans le bar de Manhattan où elle travaille à présent, adulte, plus beau et plus… dangereux que jamais, Millie sait qu’il n’y a qu’une solution : fuir. Mais elle ne se fait pas d’illusions, si Vicious est venu la chercher, rien ne l’arrêtera. Une menace autant qu’une promesse…















Je remercie les éditions Harlequin, la collection &H ainsi que NetGalley pour ce service-presse.

« Vicious » est le premier tome d’une toute nouvelle série publiée chez Harlequin : « Sinners » de L.J. SHEN.
Dans ce premier opus, nous faisons la rencontre d’Emilia, une jeune femme qui vit à New-York avec sa petite soeur. Cette dernière est malade et Emilia a dû mettre sa vie entre parenthèse pour enchaîner les petits boulots et réussir à payer les médicaments et le loyer de l’appartement sordide dans lequel elles vivent. Son quotidien était donc rythmé et stressant, ne sachant pas si elle arriverait à payer le lendemain de quoi manger. 
Mais un jour, elle rencontre Vicious au bar dans lequel elle travaille. Vicious, c’est l’homme qui, dix années plus tôt, l’avait provoquée, menacée et expulsée de leur ville. Il est riche, puissant et les parents d’Emilia travaillent pour sa famille. Même si elle a un fort caractère, elle s’était exilée à New-York, ne supportant plus le Vicious adolescent qui était alors ingérable et foncièrement méchant. 
Se retrouver devant Vicious dix années plus tard rappelle de mauvais souvenirs à la jeune femme. Elle sait qu’elle doit le fuir, l’ignorer, mais comment empêcher son coeur de continuer à battre pour lui ?

Présentée comme la nouvelle série ‘Dark Romance’ d’Harlequin, j’étais curieuse de découvrir cet univers sombre et de pêchés. 
Après lecture, « Vicious » n’est pas vraiment une romance sombre à proprement parler et saura donc convenir à la majorité des lecteurs.

Le côté sombre de cette histoire est emmené par Vicious. Que cela soit au présent, ou dix années plus tôt, ce personnage est sans limite.
Il est têtu, incontrôlable, difficile et égocentrique. Ce mélange particulier a pour résultat ce personnage plus que charismatique que l’on aime autant que l’on déteste. 
Au fur et à mesure des chapitres, on découvre son passé qui n’est pas rose et qui a forgé l’homme qu’il est devenu, un homme sans coeur et sans scrupule. Même si certains éléments, certains secrets, sont faciles à deviner, on est triste pour ce personnage et l’on ne peut s’empêcher de ressentir de l’empathie pour lui.
Finalement, on découvre que le Vicious adulte est aussi maladroit qu’un adolescent lorsqu’il s’agit de sentiments et de relations humaines.

Emilia est tout ce que Vicious n’est pas : tendre, naïve, gentille. Elle n’hésite pas à faire passer les autres avant elle et l’on ne peut être que touché par cette femme qui se bat contre la vie et ses aléas.

Le duo qu’ils forment est explosif, surtout lorsqu’ils sont adultes. Emilia est devenue moins passive, plus cynique et cela mène à des joutes verbales plutôt sympathiques à suivre.
La tension est présente à chaque instant entre eux et l’auteur n’hésite pas à faire monter la température jusqu’à son paroxysme. 
J’ai eu un peu de mal à accepter le fait qu’Emilia pardonne aussi facilement à Vicious. Après tout ce qu’il lui a fait quand il était plus jeune et la façon dont il se comporte avec elle une fois adulte, je pense qu’elle aurait dû l’envoyer balader plus d’une fois. Son dévouement sans limite pour Vicious devient parfois difficile à comprendre et l’on peut se sentir parfois agacé face à cela. 

Je ne connaissais pas cet auteur et son style est plutôt plaisant dans ce type de roman. Cependant, j’ai parfois trouvé que les dialogues étaient un peu maladroits, un peu surjoués par instant, notamment lorsqu’ils se chamaillent. 

Le final est un peu improbable. On constate que Vicious est toujours aussi extrême et incontrôlable. Certes, cela va avec le personnage et avec l’intention de l’auteur de faire une ‘dark romance’, mais à mon sens ce livre n’entre pas dans cette catégorie.
Par contre, j’ai énormément apprécié le moment où Vicious se livre à Emilia. On le découvre plus humain que jamais et cet instant est l’un de mes passages favoris.




En conclusion, « Sinners, tome 1 : Vicious » est un premier opus plutôt satisfaisant. L.J SHEN utilise tous les codes des romances modernes, ce qui fait que nous ne sommes pas déstabilisés à sa lecture. Cependant, on peut reprocher à ce livre qu’il ne soit ni une dark romance, ni vraiment haletant.
Certains passages nous font lever les yeux au ciel, d’autres nous attendrissent et même si ce n’est pas un coup de coeur, je peux dire que j’ai passé un plaisant moment de lecture.







Un livre à lire si vous aimez les romances avec des personnages têtus et charismatiques.







Avez-vous lu ce livre ? 

Votre avis m'intéresse donc n'hésitez pas à poster un petit commentaire.




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...