lundi 15 juillet 2019

Briar Université, tome 2 : The Risk ; Elle KENNEDY.


Édition : Hugo&Cie
          Collection New Romance.
Prix : 17 €
Sortie : 11/07/2019
Pages : 432
Ebook : Oui - 9,99 

Briar Université, tome 2 :
The Risk
Elle KENNEDY.



Résumé.

Tout le monde dit que je suis une mauvaise fille. Ils n'ont pas tout à fait tort.

C'est vrai que je ne me laisse jamais marcher sur les pieds et que je me fiche totalement de ce que les gens pensent de moi.
Mais de là à avoir une aventure avec l'ennemi, je ne suis pas aussi téméraire !
Je suis la fille de l'entraîneur de l'équipe de hockey de Briar et, si je sortais avec un joueur de l'équipe rivale, je serais vilipendée.

Jake Connelly, l'attaquant vedette de Harvard, est arrogant, exaspérant et tellement attirant. Mais le destin est cruel, Brenna a besoin de son aide pour obtenir un stage très convoité, et cet abruti sexy ne lui facilite pas la tâche.

Connelly doit jouer le rôle de son faux petit ami.

Mais le jeune homme est joueur et pour chaque faux rendez-vous... il en veut un vrai.

Ce qui veut dire que Brenna a un gros problème.
C'est très risqué de traîner avec Jake Connelly. Si cela venait à se savoir, son père la tuerait, ses amis seraient furieux et sa carrière post-universitaire risquerait d'en pâtir.
Mais même s'il est de plus en plus difficile de résister au sex-appeal et au sourire arrogant de Jake, Brenna refuse de tomber amoureuse de lui.

C'est le seul risque qu'elle n'est pas prête à prendre.















Je remercie les éditions Hugo&Cie et la collection New Romance pour cette lecture.


Même si les tomes peuvent se lire indépendamment, je vous conseille malgré tout de lire le premier tome de « Briar Université » : « The Chase ». 
Vous pouvez retrouver ma chronique en cliquant ici. C’était un joli coup de coeur alors n’hésitez pas à le lire.

Dans ce second tome, « The Risk », nous allons suivre les aventures de Brenna, la meilleure amie de Summer qui est l’héroïne du premier opus.
Elle est la fille de l’entraîneur de l’équipe de hockey de Briar. Autant magnifique que grande gueule, tout le monde connaît cette jeune femme qui fait tourner les têtes des hommes et rend jalouse les femmes.
Alors qu’elle est en plein entretien pour un stage sur une chaîne sportive qui ne parle que de hockey, sa passion, elle se rend compte que le directeur ne s’intéresse absolument pas à elle. Par contre, elle attire son attention lorsqu’elle dit qu’elle connaît Jake Connelly, le capitaine de l’équipe de hockey de Harvard. Elle va alors dire le pire des mensonges : Brenna avoue qu’elle sort avec lui. Pour elle, c’est sa seule chance d’avoir encore un espoir pour décrocher le stage.
Sauf que Jake est l’ennemi. Il est sexy, charmeur, incroyablement attirant et il le sait. Lorsqu’il apprend qu’il doit jouer le faux petit-ami de Brenna, il accepte mais à une condition : pour chaque faux rendez-vous, il en veut un vrai. 
Autant dire que la jeune femme va avoir les nerfs à vif.

J’étais vraiment curieuse de me plonger dans cet opus, notamment à cause de Brenna que j’avais adoré dans « The Chase ».
Je peux vous dire que je ne suis absolument pas déçue par ce personnage que l’on retrouve avec joie. Elle n’a toujours pas sa langue dans sa poche, elle est toujours too-much et se fiche complètement de l’opinion des autres. C’est un électron libre comme on en croise rarement. 
Ce petit bout de femme est un bol d’air frais qui nous fait passer de situations loufoques à des moments de franche rigolade avec une facilité déconcertante.
Alors oui, on peut dire qu’elle est le type de personnage poussé un peu à l’extrême. Une Brenna dans la vraie vie, il ne doit pas en exister beaucoup. Cependant, c’est rafraichissant et son caractère va bien avec la tournure que prend l’histoire.

Jake est l’homme parfait pour elle, le bon compagnon pour lui tenir tête.
Il est comme elle, au masculin, sans pour autant aller autant dans les extrêmes. Sûr de lui, égoïste, arrogant, mais fondamentalement gentil. A chacune de ses rencontres avec Brenna, la tension est à son maximum. 
J’ai énormément apprécié ce personnage également, notamment parce qu’il est d’une franchise désarmante et qu’il n’a pas peur de montrer et de parler de ses sentiments. C’est étonnant et plus d’une fois on reste surpris face à certaines de ses réactions.

Leur relation va monter crescendo. 
L’histoire met un peu de temps à se mettre en place et on trépigne d’impatience au bout de plusieurs chapitres. Mais l’attente en vaut la peine, car après il nous est impossible de détacher nos yeux de ce livre. 

En plus de la romance qui est très présente dans « The Risk », l’auteur aborde des thèmes un peu plus sombres à travers le personnage de Brenna.
Oui, ce personnage toujours lumineux et exubérant se cache peut-être derrière un masque de fausse bonne humeur. J’ai été étonnée de découvrir cette facette de ce personnage, attristée également car ce sont malheureusement des choses qui arrivent tous les jours.

La fin est mignonne et m’a vraiment convenue.
Cependant, comme dans le premier opus, j’ai trouvé que l’auteur coupait un peu trop rapidement son histoire. Il me manquait un petit chapitre pour vraiment dire au-revoir aux personnages et pas nous laisser comme ça.


En conclusion, « Briar Université, tome 2 : The Risk » est encore un joli coup de coeur. Elle KENNEDY arrive vraiment à me charmer avec ses histoires mêlant sport, romance, humour et secrets. Brenna est un personnage qui est too-much, qui ne vous laissera pas indifférent, mais qui souffle un vent d’air frais à son univers avec sa franchise désarmante. Jake est parfait dans son rôle également et l’on ne peut pas rester insensible à chacune de ses apparitions.
Ce second opus tout en humour et électricité aborde aussi des thèmes plus sombres, contrebalançant ainsi le côté un peu trop léger de l’histoire, apportant une dimension plus adulte. 

Bref, vous l’aurez compris : Elle KENNEDY m’a encore complètement envoutée avec son histoire. Vivement le troisième tome !








Avez-vous lu ce livre ? 

Votre avis m'intéresse donc n'hésitez pas à poster un petit commentaire.




vendredi 12 juillet 2019

Love in lingerie ; Alessandra TORRE.


Édition : Hugo&Cie
          Collection New Romance.
Prix : 17 €
Sortie : 04/07/2019
Pages : 329
Ebook : Oui - 9,99 

Love in lingerie
Alessandra TORRE.



Résumé.

Comment résister à l'interdit ?
Je l'ai engagée pour qu'elle redresse ma société, pour ramener Marks Lingerie à la vie. 
Je n'avais pas prévu qu'elle deviendrait mon amie. 
Je n'avais pas prévu de tomber amoureux d'elle. 

La règle numéro un dans les affaires, c'est de ne jamais avoir de relation avec ses employés. Je pense qu'il y en a une autre qui interdit de s'éprendre de sa meilleure amie – qui interdit d'imaginer les courbes de son corps ou la façon dont elle reprendrait son souffle si je baissais sa culotte et descendais la fermeture Éclair de mon pantalon. 
Mais maintenant, je n'en peux plus d'attendre. 
J'ai décidé de jeter les règles aux orties. 

Au diable l'entreprise. 
Au diable notre amitié. 
Au diable mes peurs. 
















Je remercie les éditions Hugo&Cie et la collection New Romance pour cette lecture.


Nous allons faire la connaissance de Kate dans « Love in lingerie ».
Elle travaille pour une marque de vêtements assez célèbre depuis plusieurs années, mais elle n’est pas épanouie dans son travail. Décidant de prendre son destin en main, elle postule pour une entreprise de lingerie qui est en passe de couler.
Trey est le patron de Marks Lingerie, une entreprise qu’il a bâtie lui-même. Elle a connu ses heures de gloire, mais aujourd’hui il joue sa dernière carte en embauchant Kate. Il mise tout sur elle car sinon il devra mettre la clé sous la porte.
Il ne veut plus mélanger sexe et travail, car c’est la cause de tous ses échecs. Cependant, Kate est complètement envoûtante et sa raison va être mise à rude épreuve.

J’ai beaucoup apprécié cette lecture qui est toute en légèreté.

« Love in lingerie » est avant tout une belle histoire d’amitié entre Kate et Trey. 
Alors oui, c’est une amitié un peu forcée dans le sens où dès leur première rencontre, ils sont attirés l’un par l’autre. Malheureusement, Kate est déjà fiancée alors Trey se tient éloigné d’elle.
Va alors naître une amitié qui ne va jamais cesser de croître car ils sont tous les deux sur la même longueur d’onde. 
Il y a des petits moments drôles, un peu à la Christina LAUREN qui m’a vraiment fait apprécier ce livre.
Il y a aussi des instants plus chauds, où ils sont à deux doigts de franchir cette limite tant redoutée.

Kate est un personnage comme on les aime : droite, franche, rigolote. J’ai bien aimé son évolution tout au long du récit. Elle sort littéralement de sa chrysalide, devient à chaque chapitre de plus en plus épanouie.
Trey est quant à lui beaucoup plus mystérieux. Il faut attendre longtemps avant de savoir quel est son fameux secret inavouable, cette vérité qu’il cache à Kate. On s’y attend un peu, mais on reste tout autant choqué que la jeune femme car la nouvelle est difficile à accepter et concevoir.

Le seul point négatif est pour moi la temporalité du livre.
Il se passe plusieurs années dans ce récit, autant dire que tout va très rapidement. Je pense que l’auteur aurait pu rajouter facilement des chapitres, nous donner plus de moments avec ses personnages pour nous éviter d’avoir ce sentiment de temps qui file à toute vitesse. Alors c’est sûr qu’elle a dû faire des choix et supprimer des passages, mais pour ma part il en manque quand même pas mal.

Le style d’Alessandra TORRE se porte très bien à ce genre de récit. Ce n’est pas forcé, on lit rapidement chaque phrase malgré les quelques petites faiblesses de certaines. Sa plume est parfois un peu « simple » et j’ai l’impression qu’elle manque de décrire certaines choses, comme si elle se forçait à aller à chaque fois à l’essentiel.

J’ai beaucoup aimé la fin, même s’il m’a été difficile de refermer ce livre.
La conclusion conviendra aux lecteurs, mais je reste quand même sur ce sentiment de vitesse qui m’a empêché de vraiment profiter des personnages.


En conclusion, « Love in lingerie » est une jolie romance. Alessandra TORRE n’a rien à envier aux grandes comme Christina LAUREN. C’est frais, mignon, sexy et addictif. 
Le seul bémol de cette histoire est la vitesse à laquelle elle défile, les années passant sans vraiment s’arrêter sur l’une d’elle.








Avez-vous lu ce livre ? 

Votre avis m'intéresse donc n'hésitez pas à poster un petit commentaire.




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...