mercredi 18 septembre 2019

Anarchie, tome 1 ; Megan DEVOS.






Édition : Hugo&Cie
          Collection Poche.
Prix : 8,50 €
Sortie : 12/09/2019
Pages : 661
Ebook : Oui - 3,99 

Anarchie, tome 1
Megan DEVOS.



Résumé.

 
Dans un monde divisé en clans, sans gouvernements ni lois, Hayden, vingt et un ans, est le chef respecté des Blackwing : fort, loyal, juste, il assure la protection de sa communauté. 
 
Quant à Grace, elle est la fille du chef des Greystone, un clan adversaire. 
 
Difficile pourtant de ne pas succomber à ses doux yeux verts et son agilité… 
 
Lorsque Grace est blessée au cours d’une mission, Hayden choisit de la sauver.

Elle représente l’ennemi, elle est sa prisonnière et en sait bien trop sur Blackwing… 
 
Comment lui faire confiance, à elle qui a été entraînée pour le tuer  ?















Je remercie les éditions JC Lattès pour cette lecture.


« Anarchie » est le premier tome d’une série composée de quatre opus. Cette histoire a d’abord été publiée sur Wattpad et elle a connu un grand succès. Les maisons d’éditions de plusieurs pays se sont donc lancées dans la publication de cette série, en espérant touché un autre public.

Nous allons plonger dans notre monde complètement dévasté par la guerre. Plus rien n’est comme avant, les villes sont détruites et seuls des petits clans essaient de survivre. Espionner, voler, tuer, la vie est dure et sans pitié.
Hayden est à la tête d’un clan, Blackwing, a seulement vingt-et-un ans. Il est courageux, téméraire et surtout il fait passer le bien-être de tous les membres de son clan avant le sien. Il est rare qu’une personne aussi jeune soit nommée chef.
Lors d’une mission, il va sauver une jeune fille d’une communauté ennemie. Elle s’appelle Grace et elle est la fille d’un chef de clan. Sauf que Grace garde pour elle cette information, de peur de se faire tuer.
Dès lors, Hayden a la responsabilité de Grace. Chaque jour qui passent, ils apprennent à se connaître. La méfiance laisse petit-à-petit place à la confiance et une terrible attirance commence à naître… Un sentiment qu’il leur est interdit.

« Anarchie » surfe sur la vague des romans pour jeunes adultes qui ont cartonnés dernièrement, tels que « Hunger Games » ou « Divergent ».
Il y a d’ailleurs des similitudes avec ces deux histoires qui rendront à coup sûr nostalgiques ceux qui ont déjà dévoré ces séries ou qui donneront envie de les découvrir à ceux qui n’ont encore pas plongé leur nez dedans.

Nous nous retrouvons donc dans un monde post-apocalyptique, une planète Terre très différente de ce que l’on connaît actuellement. Une guerre a ravagé le monde, plongeant les habitants dans le chaos le plus total, les obligeant à quitter les villes détruites pour construire des camps de fortune et essayer de survivre avec les moyens du bord. Il n’y a plus de confort, très peu d’électricité et de carburant et les médicaments sont des denrées rares.
J’ai beaucoup apprécié me plonger dans cet univers, retrouver ce genre que j’ai beaucoup lu il y a plusieurs années de cela. On imagine avec une grande facilité le décors, notamment grâce à la plume de Megan DEVOS que j’ai trouvé vraiment bonne à cet exercice.

Cependant, il me manquait quand même plus d’explications concernant la guerre qui a éclatée et qui a déchiré le monde. L’auteur distille très peu d’informations la concernant. Il y a quelques flash-backs, notamment parce que Hayden a des souvenirs de cette horrible période. Ce ne sont donc pas des scènes de chaos qui manquent, mais des informations sur le pourquoi du comment.
Pourquoi il y a eu une guerre ? Était-ce une guerre mondiale ? Continue-t-elle encore aujourd’hui ? Pour moi, un premier tome dans une série sert à poser les bases d’un univers, même si cela peut parfois ennuyer le lecteur. Il peut rester une part de mystère si l’auteur veut faire un retournement de situation, mais on doit en connaître un minimum pour pouvoir situer le contexte.
Alors peut-être que nous en saurons plus dans les prochains opus, puisque cette histoire était publiée sur Wattpad et qu’elle n’était donc pas déjà divisée en quatre opus. En tout cas je l’espère parce que sinon on restera sur notre faim.

« Anarchie », en plus de nous présenter assez rapidement le monde dans lequel vivent les personnages, se focalise essentiellement sur la rencontre entre Hayden et Grace.
Leurs chemins ne devaient pas se croiser ou sinon il aboutirait sur la mort de l’un des deux. Cependant, le geste charitable de Grace envers Hayden va le décider de lui sauver la vie, un jour où la jeune femme se retrouve dans une situation plus que délicate.
Contre toute attente, et contre l’opinion de sa communauté, Hayden décide de la garder en vie. Il annonce quant même à Grace qu’elle ne pourra jamais retourner chez les siens.
La jeune femme est interdite et en colère, malheureuse de ne pas retrouver sa famille et ses proches. Elle sait que son destin est scellé contre sa volonté, et elle essaie de se faire une raison.

Petit-à-petit, à force de cohabitation forcée, ils vont apprendre à se connaître.
Malgré leurs différences, ils ont beaucoup de points communs. L’alchimie entre eux est indéniable et il leur est difficile de passer outre au fur et à mesure des jours qui passent.
J’ai beaucoup apprécié cette romance que j’ai trouvée toute en contraste. Elle est douce, tendre, naïve, presque enfantine dans un sens. Elle s’oppose complètement avec la dureté du monde dans lequel vivent les personnages et cela ne fait que renforcer la tendresse de cette relation.
Si je devais émettre un petit bémol, c’est que j’ai trouvé que les choses allaient peut-être un peu trop vite. J’avoue avoir eu un peu de mal avec la temporalité de l’histoire, alors je ne peux pas dire exactement combien de temps s’écoule dans ce premier tome.

La fin arrive de manière un peu abrupte.
Le tome se coupe à un endroit un peu sensible, qui nous tient en haleine, sans que cela soit vraiment une révélation. Il m’a été difficile de me dire que je ne pourrais pas lire la suite et j’espère vraiment qu’elle arrivera rapidement.


En conclusion, « Anarchie, tome 1 » est un premier opus qui m’a globalement convaincue. Megan DEVOS nous plonge avec facilité dans son univers post-apocalyptique où les personnages doivent survivre au quotidien dans cette Terre qui est dévastée. La romance m’a conquise : elle est douce, tendre et complètement à l’opposée des horreurs du quotidien. Même si elle prend une place un peu trop importante, je me suis attachée à la relation entre Grace et Hayden, relation interdite mais ô combien addictive.
Cependant, ce premier tome manque cruellement d’informations concernant la guerre qui a ravagée la Terre. Ce sont peut-être des informations que nous aurons plus tard, mais elles manquent réellement pour poser les bases du contexte.








Avez-vous lu ce livre ? 

Votre avis m'intéresse donc n'hésitez pas à poster un petit commentaire.




lundi 16 septembre 2019

Black feelings, saison 1 ; Mo GADARR.





Édition : Hugo&Cie
          Collection Poche.
Prix : 8,50 €
Sortie : 12/09/2019
Pages : 661
Ebook : Oui - 3,99 

Black feelings, saison 1
Mo GADARR.



Résumé.

Victime de harcèlement scolaire au lycée, Amandine ne sera plus jamais la même !

Si Mandy a voulu devenir professeure de français, c'est certes par passion pour l'enseignement, mais aussi et surtout, pour sensibiliser les jeunes au harcèlement scolaire. 
 
Elle-même victime de ce phénomène pendant ses années lycée, elle veut à tout prix éviter qu'il se reproduise. 


 
Cependant, lorsqu'elle découvre que son ancien bourreau est un de ses collègues, tout bascule. 
 
Elle s'est fait une promesse : se venger de lui quelles qu'en soient les conséquences. 


 
Elle n'a dès lors plus qu'un objectif en tête : le séduire pour mieux le détruire !















Je remercie les éditions Hugo&Cie et la collection Hugo poche pour cette lecture.


Dans « Black feelings, saison 1 », nous allons suivre Amandine, une adolescente pas du tout populaire, mais qui a une vie tranquille et sans embrouille. Jusqu’au jour où elle se fait remarquer par l’un des garçons les plus populaires de son lycée : Mattéo. A une soirée, elle veut lui montrer qu’elle n’est pas la jeune fille réservée que tout le monde pense qu’elle est. Amandine couche avec lui et sa meilleure amie, Chloé, en fait de même avec Xavier, le meilleur ami de Mattéo. Malheureusement pour elles, elles se font filmer à leur insu et la vidéo se retrouve sur internet. Va alors commencer un harcèlement hors norme qui va complètement bouleverser la vie des deux jeunes filles…
Plusieurs années plus tard, Amandine se fait appeler Mandy. Elle n’a jamais digéré son passé, ce qu’il lui est arrivé malgré elle et tout le mal qu’a dû subir également Chloé. Nouvellement nommée professeur, elle a fait ce choix pour lutter contre le harcèlement scolaire. Sauf qu’à la rentrée des classes, elle se rend compte que son tuteur n’est autre que Mattéo. Ce dernier ne la reconnaît pas. D’abord choquée, elle va petit-à-petit mettre en place une sombre vengeance pour faire souffrir l’homme qui lui a volé son adolescence et son innocence.

Ce livre n’est clairement pas à mettre entre toutes les mains.
Mo GADARR livre une histoire dure, sombre et effroyable à plusieurs niveaux.

Nous allons suivre Amandine entre passé et présent.
Dans son présent à elle, Amandine est devenue une magnifique jeune femme d’apparence sûre d’elle. Son chemin va la mener par hasard dans celui de son bourreau, Mattéo, et nous allons voir comment elle va mettre en place sa vengeance.
Des chapitres sont également au passé, tout au long du livre, retours en arrière qui nous délivrent tout doucement ce qu’elle a vécu et toutes les horreurs qu’elle a subies avec sa meilleure amie.
C’était très difficile de ne pas tout savoir avant de commencer à suivre la Amandine adulte. D’avoir uniquement que quelques passages de son passé, pour faire monter la tension. Le pire c’est que quand l’on croit que ça ne peut pas être plus horrible, on se trompe. Les personnages vivent une véritable descente aux enfers qui est atroce à lire.

Concernant le sujet du harcèlement scolaire, je trouve que Mo GADARR arrive avec facilité à nous faire ressentir tout le mal être que ressentent Amandine et Chloé. Personnellement, j’ai été très touchée et remuée par ce qu’elles ont vécu.
L’auteur aborde beaucoup de points concernant le harcèlement. Tant l’importance des réseaux sociaux qui peuvent être dévastateurs. Le fait que personne ne leur vienne en aide, mais également qu’aucun adulte ne croit vraiment les deux filles harcelées lorsqu’elles décident finalement à en parler. Elle traite également la dépression et le suicide, car malheureusement le harcèlement mène à cela lorsque ça va trop loin.

Alors que j’ai été particulièrement remuée par le passé d’Amandine, j’ai eu beaucoup de mal à aimer la version adulte qu’elle est devenue.
Je peux comprendre qu’elle ait besoin de se venger de son passé, de Mattéo, mais j’ai eu du mal à croire qu’elle veuille en arriver jusque-là. Elle veut vraiment détruite la vie de cet homme, sans aucun scrupule, comme ce qu’elle a vécu. J’ai trouvé sa version adulte un peu immature et loin d’être crédible malheureusement.

Les chapitres alternent donc entre les points de vue de Amandine dans le passé et le présent, mais il y a également des moments où l’on suit Mattéo.
J’ai beaucoup apprécié les chapitres de son point de vue, même si j’ai été un peu déçue par son comportement. Il a une vie rangée, il est fiancé et bientôt marié, mais dès qu’il revoit Amandine ( sans savoir qui elle est vraiment ), c’est comme s’il changeait du tout au tout et redevenait l’adolescent qu’il était. Un peu à l’image d’Amandine, je l’ai trouvé immature et peu crédible.


En conclusion, « Black feelings, saison 1 » me laisse un peu mitigée. Mo GADARR livre un récit entre passé et présent qui ne laissera personne indifférent. J’ai été très chamboulée par la manière dont elle traite le harcèlement scolaire. Sans mettre de filtre, elle nous montre toute la noirceur et la dureté des enfants entre eux et comment des vies peuvent être détruites. Au contraire, je n’ai pas trop aimé la version adulte de Amandine, que j’ai trouvé immature et sa quête de vengeance qui est peu vraisemblable.
Un récit en demi-teinte qui m’aura touché par les messages que l’auteur veut véhiculer à travers lui, mais beaucoup moins par les protagonistes qui ne m’ont pas convaincus.








Avez-vous lu ce livre ? 

Votre avis m'intéresse donc n'hésitez pas à poster un petit commentaire.




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...