jeudi 23 mars 2017

Elements, tome 2 : The Fire ; Brittainy C. CHERRY.

Édition : Hugo Roman
          Collection New Romance.
Prix : 17 €
Sortie : 09/03/2017
Pages : 436

Elements, tome 2 :
The Fire
Brittainy C. CHERRY.



Résumé.


Deux amis que tout oppose en apparence, mais qui au fond se ressemblent, brisés par des relations familiales difficiles, tombent amoureux jusqu’à devenir une drogue l’un pour l’autre. Elle a toujours été la femme de sa vie, et lui pour elle, son plus douloureux échec. Parviendront–ils à vivre l’un sans l’autre ?

Il était une fois Logan, et je l’aimais. Tout nous opposait, mais nous étions plus proches l’un de l’autre, que quiconque ne pourra jamais l’être. Il faisait partie de mon être, de toutes les manières possibles, nos vies étaient jumelles au point de ne former qu’une seule et même flamme qui se consumait. Jusqu’au jour où je l’ai perdu.

Il était une fois un garçon, et je l’aimais. Et le temps de quelques soupirs, de quelques murmures, de quelques instants, je crois qu’il m’a aimée, aussi.
















Je remercie les éditions Hugo&Cie pour l'envoi de ce service-presse.

J’avais adoré le premier tome de cette série, « The Elements » : « The Air he breathes ». C’était intense et bouleversant, beau et horrible à la fois. 
Comme la plupart des lecteurs, je n’avais qu’une hâte : lire ce second tome.

Dans « The Fire », l’auteur nous présente un nouveau couple. Alyssa est une adolescente de bonne famille qui va faire la rencontre de Logan. Ce dernier est tout le contraire d’Alyssa : il vit dans la misère, se drogue et n’est qu’ombre et colère.
Une amitié inattendue va naître entre les deux adolescents, se transformant petit-à-petit en amour. Ils osent s’avouer leurs sentiments que plusieurs années plus tard, à l’aube de leur entrée dans le monde adulte. C’est une passion qui brûle tout, quelque chose de beau et d’interdit à la fois tant leurs mondes sont différents.
Malheureusement, un évènement va faire voler en éclat ce fragile équilibre et va changer leur relation à tout jamais. Logan part loin d’Alyssa et ne la revoit plus pendant plus de cinq années.
Comment vont se passer leurs retrouvailles ? Arriveront-ils à se pardonner ?

Le résumé nous laisser entrevoir un univers sombre, encore plus que dans « The Air », et c’est le cas. 
Brittainy C. CHERRY nous confronte à la misère et à l’univers de la drogue. C’est particulier et incroyablement déstabilisant. Cela mène à des scènes difficilement lisibles tellement la noirceur et la cruauté sont dépeintes avec réalisme. On ressent de la gêne, de l’effroi, face aux épreuves qu’a subit Logan. 
Heureusement, à côté de cette facette sombre, Alyssa est la lumière. Elle est le soleil de cette histoire, avec le pardon facile et le coeur sur la main. Cependant, son univers si parfait aux yeux de Logan ne l’est pas vraiment. Elle aussi a une famille difficile, avec ses défauts, et c’est ce qui va rapprocher les deux personnages.

Le récit alterne entre les points de vue de Logan et d’Alyssa, ce qui nous aide à mieux comprendre les décisions de ces deux personnages. Ils ont beaucoup de sentiments, même lorsqu’ils pensent le contraire, mais ne veulent pas s’ouvrir à l’autre. Cela mène à des situations compliquées, parfois difficilement acceptables car l’on ne comprend pas pourquoi ils décident de s’éloigner l’un de l’autre et cela en devient frustrant ! 

Logan est d’ailleurs le champion du « suis-moi, je te fuis ». D’apparence forte, il est finalement tout le contraire. Il est emplit de peur et cela le bloque. On a souvent envie de lui tirer les cheveux ou de lui crier dessus pour qu’il ouvre les yeux, tellement que d’attachant il en finit agaçant.
Alyssa est quant à elle touchante, mais son attachement pour Logan est parfois hors-norme. 

Le livre est divisé en deux parties.
La première avant que ce fameux événement n’arrive, se passe lorsqu’ils sont encore adolescents. J’ai apprécié ces premiers moments avec ces personnages, des instants empreints de noirceur, mais aussi de douceur et d’innocence.
La seconde partie se passe cinq ans après la première et ils sont désormais tous deux adultes. Ils ont chacun continué à vivre, même s’ils n’ont pas vraiment ‘avancés’. Cette partie, plus longue que la première, m’a moins plu. Autant on peut comprendre la maladresse de Logan et d’Alyssa lorsqu’ils sont encore adolescents, autant ce n’est plus excusable une fois l’âge adulte atteint. J’ai eu du mal à comprendre le comportement de Logan qui enchaîne les erreurs et continue à être buté, mais je n’ai également pas compris qu’Alyssa soit si passive, si compréhensive.

La fin est un peu facile à mon goût. 
Les choses s’enchaînent avec un peu trop d’aisance et l’on a du mal à accepter que tout se mette en place si rapidement.




En conclusion, « The Fire » est un second tome moins satisfaisant que son prédécesseur. Brittainy C. CHERRY avait pourtant tous les ingrédients pour en faire une histoire grandiose. Malheureusement, ses personnages principaux sont moins attachants que dans « The Air » et l’on a parfois du mal à comprendre leur relation ainsi que leurs décisions. Malgré cela, sa plume et son univers restent terriblement addictifs et prenants.






Un livre à lire pour l’univers particulier de l’auteur, empli d’émotions.









Avez-vous lu ce livre ? 

Votre avis m'intéresse donc n'hésitez pas à poster un petit commentaire.




2 commentaires:

  1. Il a l'air top, une série que je note :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu n'as pas lu le tome 1, je te le conseille VIVEMENT ! La prochaine fois que tu le vois, achète-le !
      Celui-là est quand même moins bon, notamment au niveau des personnages, mais l'univers de l'auteur est vraiment à découvrir :)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...