lundi 14 septembre 2015

Les Néo-Gaïens tome 1 : Pimp ; Florence GÉRARD.


Édition : Laska.
Prix : 1,99 €
Sortie : 13/08/2015
Pages : 384
Les Néo-Gaïens tome 1 : Pimp,
Florence GÉRARD.



Résumé.

En 2010, le virus Z a décimé la population mondiale. Cependant, certains de ses morts sont inexplicablement revenus à la vie. Désormais dotés d’étonnantes capacités, ils sont devenus les « modifiés » ou Mods, par opposition aux « normaux » ou Norms. Dans ce monde post-apocalyptique a émergé l’ORDRE, l’Organisation Réunifiée Des Rescapés et Epargnés.

Aujourd’hui, en 2040, l’Ordre a étendu son influence à la planète entière, et s’est fixé pour mission d’éliminer les Mods2, les enfants des Mods, aux pouvoirs soi-disant encore plus puissants que ceux de leurs parents. 

C’est dans ce contexte que Pimp débarque à Marlon, un agglomérat issu des ruines des anciennes villes de Marseille et Toulon. La jeune femme ne cherche surtout pas d’histoires… mais cela n’empêchera pas les histoires de la trouver !
















Un grand merci aux Editions Laska pour leur confiance.

« Les Néo-Gaïens tome 1 : Pimp » a pour personnage principal Pimp, une jeune femme dotée de pouvoirs. Elle vit dans le futur, dans une France post-apocalyptique.  
En effet, la Terre a été touchée par le virus Z, tuant ainsi la grande majorité de la population. Les seuls survivants sont ceux n’ayant pas contracté la maladie ou ceux l’ayant attrapé et y ayant survécu. Ces derniers ont, depuis leurs rémissions, des pouvoirs. 
Les ‘Normaux’, ceux n’ayant pas de pouvoirs, ont commencé à avoir peur des ‘Modifiés’, ceux ayant des pouvoirs. Une organisation a donc été créée : L’Ordre. Au début, elle avait pour but de protéger les deux espèces humaines, puis elle a commencé à traquer les modifiés.
Pimp, qui a perdu sa mère depuis plusieurs années, est seule. Elle se déplace de ville en ville pour survivre, essayant le moins possible de tisser de liens avec les autres.
Jusqu’au jour où elle rencontre par hasard un groupe composé de jeunes hommes. Tous des modifiés. 
Ce qu’elle ne sait pas, c’est que cette rencontre va changer beaucoup de choses dans sa vie.

Autant vous dire qu’à la lecture du résumé, j’étais un peu sceptique quant au contenu du livre. 
Savoir que l’action se passait en France, les termes ‘Mods’ et ‘Norms’.. Beaucoup de choses me dérangeaient. 
Finalement, c’est une énorme surprise ! Ma lecture fût agréable, addictive, prenante et surprenante.

L’histoire est vraiment originale ! Je pensais retrouver bon nombre de clichés et de déjà-vus, mais c’est tout le contraire. Certes, l’histoire suit le même schéma que ce genre de roman, mais l’auteur a créé un monde vraiment bien imaginé et développé. 

Malgré la complexité de son univers et la richesse de son imagination, l’écriture de l’auteur est simple. Cela aide réellement à s’immerger dans l’histoire et à mieux assimiler tous les éléments nouveaux, ainsi que la multitude de noms que l’on rencontre dans l’histoire. Malgré sa simplicité, son style demeure efficace et addictif.

Chaque chapitre commence dans le passé, avec le quotidien de la mère de Pimp qui a vécu lors de l’apparition du virus Z, puis nous retournons dans le ‘présent’ avec Pimp. 
Ces parallèles dans le temps sont vraiment bien organisés, mais surtout utiles ! C’est un très bon moyen pour l’auteur de nous raconter les évènements passés sans que cela soit compliqué ou alourdisse le récit. J’ai personnellement apprécié ces petits retours dans le temps qui m’ont donné un bon aperçu de ce qu’ont pu vivre les personnages lorsque ce virus est apparu.

Parlons un peu des protagonistes maintenant !
Chaque personnage est unique et ont tous une particularité, tant au niveau de leurs pouvoirs qu’au niveau de leurs caractères.
Pimp est une héroïne plutôt attachante et vraie. Art est mystérieux et touchant. 
Les autres personnages sont plutôt intrigants. J’espère en savoir plus sur eux dans les prochains livres pour apprendre à mieux les connaître, notamment BigD.

Petit bémol pour la romance qui s’établit entre Pimp et Art, que je trouve un peu trop rapide à mon goût, malgré que cela soit plus ou moins justifié de par les évènements de l’histoire.
J’aurai apprécié un peu plus de tension entre eux deux.

Quant à la fin du livre, elle annonce beaucoup d’action dans la suite des aventures de Pimp et de ses acolytes, mais aussi d’autres révélations.





En conclusion, « Les Néo-Gaïens tome 1 : Pimp » est un premier tome surprenant et prenant. Florence GERARD réussit à nous charmer avec son univers et son imagination, nous transportant dans un futur surréaliste et atroce à la fois. Laissez-vous tenter par cette série qui commence sur les chapeaux de roue ! 








Un livre à lire pour les amoureux d’histoire post-apocalyptique et de surnaturel ! 




Note.

19/20



Extraits.

« La fraîcheur de la nuit me fait frissonner, lorsque des pas se font entendre. Gerber se pointe, la démarche mal assurée, laissant sur son passage une forte odeur de vomi qui me soulève le cœur.


« Salut, ma poule, je vois que tu m’attendais… »

Il titube, et je l’aide à s’asseoir à mes côtés sur le vieux banc vermoulu.

« Alors, Gerber, dis-moi tout de ce fameux Mods.

— Et que m’offres-tu en échange, Pimp ? »

C’est bien la première fois que j’entends mon nom sortir de sa bouche. Beurk ! Je préfère encore lorsqu’il me surnomme « ma poule ». Sa main se pose déjà sur ma cuisse et remonte doucement. Je ne suis pas prude, mais son simple toucher me révulse. Toutefois, je me dois de jouer le jeu si je veux obtenir les informations nécessaires. J’effleure sa joue rêche et lui susurre à l’oreille :

« Je peux t’assurer que tu n’es pas près d’oublier cette nuit, mon grand Gerbounet. »

Il glousse et se décide à tout me révéler.

« OK. Il y a des années que l’Ordre est à la recherche d’un Mods qui serait à la tête de la rébellion. S’il meurt, la révolte s’éteindra avec lui. Du moins, c’est ce que l’Ordre pense. Mais, jusqu’à l’autre jour, ce type était un véritable fantôme. Personne ne savait à quoi il ressemblait, ni même son âge. Par contre, c’est une légende parmi les siens. Chacune des enflures qu’on a attrapées le compare à une espèce de sauveur, un messie venu sur Terre pour aider tous les Mods. Des contes pour enfants, si tu veux mon avis. Certains ont prétendu qu’il pouvait voler, d’autres qu’il pouvait se téléporter, d’autres qu’il pouvait devenir invisible, ou encore qu’il pouvait faire tout cela en même temps. J’ai vu le type en question, et le seul don qu’il possède, c’est d’être chiant au possible ! Je l’aurais bien tué, mais l’Ordre le voulait vivant. Tant pis pour lui. »

Comment un type assez puissant pour être à la tête de la rébellion a-t-il pu se laisser prendre par ce crétin fini ?

« Comment as-tu procédé pour le choper ?

— C’est le plus drôle de l’histoire. C’est lui qui m’a contacté, en prétextant vouloir trouver un accord avec l’Ordre pour mettre un terme définitif à toute cette merde. L’idiot ! Comme si l’Ordre allait le laisser vivre ! »

Son rire forcé me file les jetons, mais il a raison sur ce point : ce serait en effet des plus étonnants. Cela dit, je suis prête à parier que ce n’est que le sommet de l’iceberg. Le leader des Mods voulait intégrer le bâtiment de l’Ordre, mais pourquoi ?

« Et quel est le nom de cet idiot ?

— Je te l’ai dit : personne ne sait son véritable nom. Toutefois, tous les Mods le connaissent sous le pseudo de Nico le téméraire. »

Je reste bouche bée lorsqu’il prononce ce nom. Je le croyais mort depuis des années ! En tout cas, c’est ce que m’a laissé entendre ma mère. Non seulement il est en vie, mais, en plus, c’est un puissant Mods et le chef de la rébellion. Et il vient de se livrer à l’Ordre ; pourquoi ? Gerber se méprend sur mon teint désormais livide :

« Ça va, ma poule ? On dirait que tu viens de voir un revenant. »

Il pose sa main poisseuse sur mon front, et c’est la dégringolade. Je le pousse avec force ; il tombe le cul par terre en réalisant que, ce soir, il n’obtiendra rien de plus de ma part. »












Avez-vous lu ce livre ? 

Votre avis m'intéresse donc n'hésitez pas à poster un petit commentaire.




2 commentaires:

  1. Le post-apocaliptique n'est généralement pas du tout mon truc mais j'avoue que ta chronique m'a donné envie...du coup je suis curieuse! Je vasi donc le mettre dans "mes envies" ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente que ma chronique t'aie donné envie de sortir de tes habitudes de lecture !

      Maintenant, j'espère que tu ne regretteras pas de le lire.. Mais pour le prix de l'ebook, je pense que tu peux y aller les yeux fermés :)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...